top of page

Voici votre article

Notre ouvrage pratique ​"Du talent à la performance"

Nous aimons partager nos connaissances, c’est pourquoi nous mettons gratuitement à votre disposition notre manuel. Téléchargez-le ou commandez-en une copie.

Découvrez la puissance du développement des talents avec TMA

Une organisation performante repose sur les talents de ses employés. Avec TMA, vous pouvez déployer les bons talents aux bons endroits, permettant ainsi à votre organisation de prospérer. Qu'il s'agisse de recruter les bons candidats ou d'encourager le développement, nous sommes là pour vous aider. Optez dès aujourd’hui pour une organisation axée sur les talents.

Consultez notre méthode

Les salariés boomerang : effet de mode ou game changer ?




L’herbe n’est pas toujours plus verte ailleurs. C’est ce que semblent ressentir un nombre croissant de salariés qui quittent leur entreprise puis reviennent quelques années, voire seulement quelques mois après. Depuis mars 2020, environ 20 % des employés ayant démissionné envisagent de revenir à leur poste initial. Ce chiffre est le reflet d’une nouvelle dynamique du marché du travail et de la gestion de carrière et des talents. 


Cette situation pose plusieurs questions : qu’est-ce qui motive ces retours ? Quels avantages peuvent en tirer les entreprises et les salariés ? S’agit-il d’une tendance éphémère ou bien assiste-t-on à un vrai changement structurel dans le sillage de la grande démission ? On vous dit tout sans langue de bois ! 


Au programme 

✔️ Les salariés boomerang : c’est quoi ? 

✔️ Quels sont les avantages et défis pour la gestion des talents ? 

✔️ Quelles perspectives et évolutions ? 


✔️ Les salariés boomerang : c’est quoi ? 


Le concept de “salarié boomerang”

Un “salarié boomerang” désigne un salarié qui décide de revenir travailler dans une entreprise après l’avoir quittée. Ce concept, qui s’est accentué dans le contexte de la Grande Démission, souligne un changement significatif dans les dynamiques de carrière. 

Historiquement, un départ était souvent perçu comme définitif, mais les fluctuations récentes du marché du travail ont parfois brouillé ces lignes. Le phénomène est observé à l’échelle internationale avec des variations significatives selon les cultures et les contextes économiques. C’est aussi le reflet d’une diversité d’attitudes envers la mobilité professionnelle, l’engagement ainsi que la fidélité envers l’entreprise. 


Comprendre le départ d’un salarié

Les motivations derrière ces démissions sont multiples et complexes. Des facteurs tels que le désir d’une meilleure conciliation travail-vie personnelle avec la mise en place du télétravail, la recherche de sens et de satisfaction au travail, ou encore les répercussions économiques incertaines ont joué un rôle prépondérant. 

Les salariés sont de plus en plus en quête d’un environnement professionnel plus aligné avec leurs valeurs et aspirations personnelles. C’est alors toute la culture d’entreprise qui gagne à être vraiment repensée pour mieux comprendre les raisons d’un départ. 


Pourquoi revenir dans son ancienne entreprise ? 

Plusieurs facteurs peuvent inciter à la démission : une meilleure estime pour un ancien environnement de travail ou bien la déception du nouveau poste. À leur retour, les employés boomerang trouvent souvent des avantages notables. Ils redécouvrent la valeur de leur ancienne entreprise et se réintègrent aisément, grâce à leur familiarité avec sa culture et ses processus.





✔️ Quels sont les avantages et défis pour la gestion des talents ? 


Bénéfices organisationnels

L’embauche de salariés boomerang est stratégiquement avantageuse pour les employeurs. Ces individus disposent d’une connaissance approfondie de l’organisation, diminuant le temps et les coûts liés à leur recrutement et formation. Leur retour peut aussi témoigner de l’attractivité de l’environnement de travail de l’entreprise. C’est un sacré coup de pouce pour la marque employeur et l’opinion des salariés en poste. Cela suggère aussi que l’entreprise est préférable à ses concurrents.


Ces salariés ont souvent un effet immédiat sur le recrutement et l’intégration. Ils sont opérationnels rapidement. Familiers avec les processus et la culture d’entreprise, ils permettent d’économiser un temps précieux. Leurs expériences externes apportent aussi des idées nouvelles et des innovations, souvent très utiles pour les équipes et projets existants.


Gestion des retours

Le retour d’un salarié au sein de son ancienne entreprise implique de s’intéresser sérieusement aux raisons qui l’avaient motivé à partir. Cela commence par un outboarding de qualité, qui laisse la porte ouverte à cet éventuel retour, et se poursuit par un maintien du contact. C’est d’autant plus important si l’ancien salarié continue d’évoluer dans un secteur d’activité similaire ou proche. Il y a fort à parier qu’il sera amené à recroiser d’anciens collègues. 


L’adaptation du processus de réonboarding est elle aussi cruciale. Elle doit prendre en compte l’évolution de l’entreprise ainsi que celle du salarié durant son absence. La communication transparente et continue facilite la réintégration et aide à gérer les attentes des deux côtés. C’est la garantie d’une transition en douceur.


Les défis que pose le retour d’un salarié boomerang

Cependant, réintégrer un salarié boomerang présente aussi ses défis. Il peut y avoir des préoccupations concernant la stabilité de l’employé ou la manière dont son retour est perçu par ses collègues. Pour surmonter ces obstacles, les entreprises doivent adopter des approches stratégiques, telles que des évaluations de performance adaptées et des feedbacks réguliers. 


Nous vous recommandons d’évaluer soigneusement les raisons du retour de l’employé afin d’assurer un alignement entre ses attentes et les opportunités disponibles. En outre, n’hésitez pas à partager ce retour sur vos réseaux sociaux afin d’encourager d’autres talents à envisager de revenir, surtout si vous êtes confrontés à des pénuries de talents. 





✔️ Quelles perspectives et évolutions ?

 

Les tendances actuelles

Selon des données du baromètre LinkedIn de février 2022, le nombre de salariés français optant pour un retour dans leur ancienne entreprise a augmenté de 36 % en trois ans. En 2022, 2,38 % des changements de poste enregistrés sur LinkedIn en France sont des cas de salariés boomerang, contre 1,75 % en 2019

Ce phénomène est particulièrement marqué dans des secteurs comme la finance et les services aux collectivités. 


Des implications stratégiques fortes

L’émergence des salariés boomerang a des implications significatives pour la planification et le renforcement de l’image de marque des entreprises. Celles qui intègrent stratégiquement ce type de mobilité dans leurs plans de développement ou leur GEPP peuvent bénéficier d’un avantage concurrentiel notable. Elles sont mieux préparées pour répondre aux difficultés de recrutement sur le long terme grâce à une stratégie de gestion des talents optimisée. 


Le futur des emplois “boomerang”

Le phénomène des salariés boomerang est-il amené à prendre de l’ampleur ? On peut supposer que oui, avec des perspectives variées quant à son impact à long terme sur les cultures d’entreprise. Les carrières et les parcours professionnels sont de moins en moins linéaires. Du côté du salarié, chacun peut prendre l’initiative de prendre en main sa carrière et faire le choix d’aller explorer de nouveaux horizons professionnels, sans pour autant claquer la porte avec fracas. 

À charge pour les organisations de s’adapter à cette tendance pour favoriser des carrières plus enrichissantes. À charge aussi de reconnaître la valeur ajoutée que les expériences variées apportent aux équipes et aux projets.

Les réflexions portent également sur la capacité des entreprises à maintenir un engagement et une motivation élevés parmi tous les employés. Si les itinéraires professionnels deviennent de plus en plus personnalisés et dynamiques, il sera sans doute plus difficile de maintenir la cohésion des équipes. 


En conclusion, le phénomène des salariés boomerang a de fortes chances de s’implanter durablement. Les parcours professionnels sont de plus en plus fluctuants soit par choix de la part du salarié, soit par nécessité pour les entreprises de devoir se séparer de leur collaborateur. Les ruptures ne sont plus aussi définitives et peuvent être amenées à reprendre plus tard, d’où la nécessité de prendre soin de ses collaborateurs tout au long de son parcours au sein de l’entreprise. 

Le monde du travail évolue vite, les entreprises qui prennent le temps de comprendre ces évolutions auront sans aucun doute une longueur d’avance ! 

Comments


bottom of page