Répondre à la quête de sens au travail : 3 étapes à suivre



En pleine période de retour de congés annuels et à l’issue de la crise sanitaire, la question de la quête de sens au travail s’impose dans le calendrier des enjeux d’une bonne gestion des RH.


En effet, d’après une étude menée par l’APEC publiée début 2021, ce sont 94 % des cadres qui jugeaient important d’exercer un métier qui a du sens. Ce besoin de donner du sens au travail n’est cependant pas nouveau. Ainsi, la psychologue française Pascale Molinier affirmait en 2002 que « Travailler, ce n’est pas seulement produire ou fabriquer, ce n’est pas seulement transformer le monde, c’est se transformer soi-même et, dans le meilleur des cas, s’accroître soi-même, construire sa santé et son identité »


Que signifie la quête de sens au travail ? Quels sont les enjeux derrière la quête de sens au travail ? Comment les entreprises peuvent-elles y répondre ? Les réponses complètes à ces questions vous attendent dans notre article détaillé.


Que signifie la quête de sens au travail ?

Le sens au travail : Éléments de définition

Le sens au travail est une notion par nature subjective. Cependant, on peut sans trop de risque affirmer que le sens au travail renvoie à deux points clés : le fait de se sentir utile et l’impact que notre travail lui-même a sur la société.

Par conséquent et comme le soulignait très justement Karl Marx, le travail peut aliéner autant qu’il émancipe. C’est cette ambivalence qui peut transformer le travail en une source de souffrance et conduit à la recherche de sens dans son activité professionnelle.


Qu’est-ce qu’un travail qui a du sens ?

La notion de sens au travail se distingue des concepts de bonheur au travail ou bien encore de bien-être au travail, même si les trois s’influencent mutuellement. En effet, il est tout à fait possible d’exercer un « job de rêve » sans pour autant se sentir bien dans son emploi. De la même manière que la définition d’un travail qui a du sens évolue d’une personne à l’autre.


Pour exercer un métier qui fait sens, il convient donc d’apprendre à se connaître et de parvenir à déterminer ce qui rend heureux et contribue à notre bien-être de manière générale.


➡️ Vous souhaitez vous aussi accompagner vos salariés dans une meilleure connaissance d’eux-mêmes, grâce à une démarche unique, testée et reconnue ?

La méthode TMA vous accompagne pas à pas dans cette démarche à travers une approche à 360°.


Pourquoi les salariés sont-ils en quête de sens au travail ?

Une étude réalisée par Audencia et JobsThatMakeSense en 2022 a permis de mettre en évidence que l’immense majorité des salariés sont en quête de sens dans leur activité professionnelle.

Cependant, la quête de sens au travail ne saurait se résumer à la seule utilité sociale. Trouver du sens dans la réalisation de son travail, c’est aussi être en mesure d’avoir une vision d’ensemble de l’utilité de ses tâches et missions à la performance de l’entreprise dans laquelle on évolue et dont on partage les valeurs.


Cette quête de sens trouve aussi son origine dans un besoin de davantage de cohérence entre valeurs et convictions personnelles. Par conséquent, lorsqu’il existe un décalage fort entre ses valeurs et celles de l’entreprise, des désaccords avec les pratiques managériales peuvent se manifester.



Quels sont les enjeux derrière la quête de sens au travail ?

Les entreprises ont tout intérêt à se préoccuper de cette question du sens au travail pour trois raisons principales :

  • L’engagement collaborateur ;

  • La rétention des talents ;

  • La performance globale de l’entreprise.

Améliorer l’engagement collaborateur à travers la démarche QVT

La quête de sens au travail est largement corrélée à la question du bonheur au travail et plus particulièrement à la Qualité de Vie au travail (QVT).

Initier une démarche globale de QVT et de prévention des risques psychosociaux (RPS) permet alors de mettre en place un panel d’actions visant à prévenir les risques professionnels, à améliorer les conditions de travail des salariés ainsi que leur environnement afin que ces derniers se développent et s’engagent durablement dans leurs missions.


Améliorer l’attractivité de l’entreprise pour accroître la rétention des talents

Une étude IPSOS menée en Mars 2021 et intitulée « Talents : ce qu’ils attendent de leur emploi » a permis de mettre en évidence que le salaire n’est plus le principal facteur levier pour attirer les meilleurs. Ainsi, 62 % des interrogés ont affirmé qu’ils sont prêts à privilégier un emploi porteur de sens quand bien même ce dernier serait plus précaire.


Ce changement de paradigme s’explique par des frontières de plus en plus floues entre vie privée et vie professionnelle. Les entreprises ne peuvent faire l’impasse sur cette donnée et doivent donc faire preuve d’inventivité pour sortir du lot.

Dans ce contexte, initier une démarche de RSE (Responsabilité sociétale des entreprises) apparaît comme un excellent moyen d’impliquer davantage ses collaborateurs tout en misant sur un management plus participatif.


En outre, l’urgence climatique a renforcé les attentes des travailleurs les plus qualifiés. Ainsi, s’engager sur des sujets forts tels que l’écologie et l’impact sociétal sont des éléments clés permettant d’accroître la confiance des collaborateurs en place mais aussi auprès des futures recrues.


Créer un écosystème vertueux au service de la performance globale de l’entreprise

Derrière la notion de sens au travail, chacun est libre d’apposer la définition qui lui convient. Pourtant, pour l’entreprise pensée en termes d’organisation, il convient de poser le cadre permettant de trouver du sens dans le travail que ses collaborateurs réalisent au quotidien.


Mettre en place une organisation du travail performante suppose donc d’agir de l’intérieur, c’est-à-dire de partir des expériences individuelles, pour donner vie à une expression collective et donc une performance globale.

Dans le même esprit, cela implique de penser le management ou le leadership de sorte à ce qu’il laisse l’espace suffisant à la construction de sa propre définition du sens de son travail, en accord avec ses valeurs et la culture de l’entreprise.


Ce n’est qu’ainsi que l’employeur pourra se targuer de prendre vraiment en compte la santé mentale de ses collaborateurs. Cela nécessite d’être à l’écoute de leurs attentes, de veiller à la qualité des interactions professionnelles et de communiquer de façon transparente sur les projets à venir et la vision de l’entreprise.

C’est ainsi que l’entreprise et ses ressources humaines, au sens propre, pourront avancer main dans la main vers l’accroissement sain des performances économiques et de la compétitivité.





Comment les entreprises peuvent-elles répondre à la quête de sens au travail ? 3 étapes à suivre

Voici les trois principaux leviers à actionner pour répondre à la quête de sens au travail :

  • Faites le bilan à l’instant T ;

  • Communiquez sur votre vision ;

  • Développer une véritable culture du feedback.

Faites le bilan à l’instant T

Afin de permettre à chacun de dégager du sens à ses missions, il convient tout d’abord de faire le point sur les attentes de chacun. Cela permettra de mieux comprendre la situation de départ et là où il est possible de mener les collaborateurs, en cohérence avec leurs compétences, souhaits d’évolution et votre stratégie de croissance.


Communiquez sur votre vision

Chaque salarié a besoin de sentir qu’il participe à un projet plus grand que ses propres missions. C’est pourquoi il est important d’expliquer régulièrement l’intérêt des missions confiées. De la même manière, pensez à relier régulièrement les résultats de votre entreprise à la contribution de chacun, tout en s’appliquant à les valoriser.

Ainsi, vous serez en mesure de communiquer de façon fluide sur votre vision et d’impliquer plus naturellement vos collaborateurs.


Développer une véritable culture du feedback

Faire preuve de sincérité et de transparence constitue sans aucun doute un rempart efficace contre la démotivation et le désengagement de ses collaborateurs. Pour bien prendre en compte cela dans l’organisation de l’entreprise, il convient de questionner les collaborateurs afin de trouver ensemble la solution la plus appropriée. Pour que cette démarche s’inscrivent dans un cercle vertueux, il est fortement recommandé d’inclure la méthode du feedback, également appelé retour constructif, dans vos pratiques managériales.


Dans la quête de sens au travail, obtenir des feedbacks réguliers a pour effet de renforcer les liens entre les salariés et à niveau individuel le sentiment de bien-être au travail. En outre, effectuer des retours constructifs permet de prévenir les risques psycho sociaux liés à la souffrance au travail et le mal-être tels que le burn-out ou le bore-out.

Désormais, il apparaît clair que les entreprises ne peuvent plus faire l’impasse sur les questions liées à la quête de sens au travail. En matière de gestion des ressources humaines, il s’agit à la fois d’un enjeu de taille en matière d’attraction des talents mais aussi du point de vue de la rétention de ces derniers.


En outre, face à un monde du travail qui ne cesse d’évoluer et la généralisation du télétravail, le contexte géo-politique et les changements climatiques, les individus manifestent le besoins de donner davantage de valeur à leur temps, ce qui donne lieu à de fortes attentes vis à vis des entreprises mais aussi l’envie d’accorder plus de place à la vie personnelle et l’engagement sociétal.


De manière générale, travailler à de meilleures conditions de travail contribue à améliorer à la fois le bien-être et la performance, une meilleure gestion des risques et du stress tout en favorisant l’épanouissement professionnel, la baisse de l’absentéisme et du turn-over.


👋 Vous souhaitez renforcer la cohésion au sein de votre équipe et agir de la meilleure manière sur les leviers de réussite de chacun ?

La Méthode TMA est là pour vous accompagner ! Notre équipe d’experts vous guide main dans la main pour que la performance et l’amélioration soient vos seules options.

4 vues