top of page

Voici votre article

Notre ouvrage pratique ​"Du talent à la performance"

Nous aimons partager nos connaissances, c’est pourquoi nous mettons gratuitement à votre disposition notre manuel. Téléchargez-le ou commandez-en une copie.

Découvrez la puissance du développement des talents avec TMA

Une organisation performante repose sur les talents de ses employés. Avec TMA, vous pouvez déployer les bons talents aux bons endroits, permettant ainsi à votre organisation de prospérer. Qu'il s'agisse de recruter les bons candidats ou d'encourager le développement, nous sommes là pour vous aider. Optez dès aujourd’hui pour une organisation axée sur les talents.

Consultez notre méthode

Leadership et gestion des talents : 3 erreurs à éviter absolument



Pour toute entreprise visant de meilleures performances, la question du leadership et de la gestion des talents sont essentielles. Un bon manager doit pouvoir donner l’impulsion et en même temps cadrer ses équipes pour qu’ils avancent dans la direction souhaitée. En parallèle, il doit s’assurer qu’ils ont les moyens matériels ou humains de remplir leurs missions. Par conséquent, le leadership et la gestion des talents sont intimement liés, ce qui conduit à commettre sans le vouloir des erreurs dommageables.


Qu’est-ce que le leadership en entreprise ? Quel rapport avec la gestion des talents ? Quelles sont ces erreurs à éviter ? Enfin, on vous dévoile également nos conseils pour agir aussi en amont.



Bien comprendre le leadership en entreprise

Leadership : élément de définition


Le leadership est un terme emprunté à l’anglais qui correspond à la capacité d’un individu à inspirer et conduire un groupe d'individus ou bien une organisation vers l’atteinte de certains objectifs. Cela implique donc d’être capable de fédérer tout en ayant une vision d’ensemble de l’impact des décisions prises.


Les qualités essentielles d’un bon leader


Un bon leader, c’est avant tout un bon équilibre entre des compétences techniques et des compétences transversales ou comportementales. Un bon leader en entreprise devra :

  • Disposer d’une bonne connaissance de l’activité pour être en mesure d’apporter son soutien lorsque les collaborateurs en ont besoin, ou bien pour contribuer à la vision de l’entreprise grâce à ses capacités d’anticipation ;

  • Inspirer confiance en communiquant de façon transparente pour maintenir la motivation tout en prenant de la hauteur ;

  • Encourager l’autonomie et la prise d’initiative des équipes pour que chacun s’approprie le travail et parviennent à y mettre du sens.


Quel rapport entre leadership et gestion des talents ?

Le leadership à l’épreuve des nouvelles organisations du travail


La nouvelle organisation du travail, et notamment le télétravail, découlant de l’après covid a accentué une tendance de plus en plus forte. En effet, l’engagement collaborateur appelle une organisation plus souple et flexible dans laquelle chacun pourra exprimer ses talents et appétences.

Par conséquent, les organisations du travail s’articulent progressivement autour de l’idée qu’une gestion efficace des talents ne peut plus se faire avec simplement d’un côté un manager et de l’autre des salariés exécutants.

Le leadership partagé


On assiste de plus en plus à l’émergence d’un leadership partagé. Chacun devient un acteur de la réussite du travail de l’équipe. Pour y parvenir, le manager définit les actions à entreprendre en parallèle des qualités personnelles de chacun. Néanmoins, il demeure responsable de l’avancement du projet et de l’atteinte des objectifs. Dans le cadre d’un leadership partagé, le manager devra avant tout veiller à favoriser la prise d’initiative et l’autonomie dans un climat de confiance réciproque.



Accorder leadership et gestion des talents : 3 erreurs qui ruinent vos efforts

Erreur n°1 : Lors du processus de recrutement


Le recrutement est un moment charnière de la dynamique de toute équipe.

Pour que le recrutement du nouveau collaborateur rime avec réussite de tous, il faudra veiller à :

  • Être au clair sur ses valeurs et plus largement sa culture d’entreprise. Faire l’économie de ce travail, c’est prendre le risque de créer une ambiance négative voire des conflits avec les membres de votre équipe déjà en place.


👍 La méthode TMA vous propose une approche unique pour mieux comprendre votre candidat et vous assurer que ses valeurs sont en cohérence avec celles de votre entreprise.


  • Vous intéresser à la fois aux hard-skills mais aussi aux soft-skills. Le recrutement se pense toujours sur le long terme. Par conséquent, gardez en tête que la personnalité ou bien la capacité à travailler en équipe sont indispensables pour le bon équilibre de tous. En parallèle, intéressez-vous aux hard-skills de votre future recrue mais aussi à l’état d’esprit qui les accompagne, et notamment si votre future recrue est disposée à apprendre et à remettre en question ses connaissances afin de s’améliorer.



Erreur n°2 : Lors du parcours collaborateur


Gérer les talents avec une bonne dose de leadership implique nécessairement de penser le parcours collaborateur. Pour optimiser ce dernier, assurez-vous :

  • D'offrir des perspectives d’évolution à vos salariés. Cela passe par le fait de bien connaître vos salariés et donc de pouvoir par la suite, leur proposer des opportunités de formation conformes à leurs plans de carrière et d’évolution dans l’entreprise.

  • De réaliser des feedbacks réguliers. Pour maintenir la motivation et l’implication, un manager dôté d’un bon leadership doit effectuer des retours réguliers aux membres de son équipe sur la qualité de leur travail et la direction à suivre pour l’améliorer. C’est aussi un excellent moyen d’identifier les blocages et de prendre le pouls de l’engagement de chacun dans la réalisation de ses tâches.

  • De rédiger des fiches de postes détaillées et évolutives en fonction des remontées du terrain et du suivi régulier des différents indicateurs RH.

Erreur n°3 : Interroger sa posture de leader


Bien plus qu’une mauvaise gestion des talents, c’est parfois le manager lui-même et plus particulièrement son style de leadership qui, à terme, se révèle toxique et plombe les efforts de toute une équipe. Ces comportements peuvent être :

  • Une communication qui manque de transparence et empêche les salariés de comprendre l’intérêt de telle ou telle tâche. Pour que chacun avance sereinement, il est nécessaire d’expliciter les objectifs et le rôle de chacun dans leur concrétisation ;

  • Un décalage entre les actes et les discours tenus. Pour inspirer la confiance et le respect de son équipe, un leader doit donner l’exemple et se conformer aux règles et normes de conduite qu’il impose aux autres.

  • Le manque de confiance témoignée envers l’équipe. Cela peut se traduire par un management horizontal qui donne le sentiment aux collaborateurs d’être épiés et les empêche d’exprimer tout leur potentiel.


Pour conclure,

Pour accorder efficacement leadership et gestion des talents, il apparaît nécessaire de développer sa capacité d’écoute et d’empathie envers son équipe. En parallèle, cela vous permettra d’impliquer davantage vos collaborateurs dans la prise de décision tout en améliorant leur capacité d’initiative. Enfin, gardez en tête qu’une bonne gestion des talents s’inscrit avant tout sur le long terme et main dans la main avec vos équipes.


Comments


bottom of page