< Retour au blog

Post-Covid19 : A quel point êtes-vous résilient ?

Le Coronavirus affecte la vie de toute la planète, ce n’est plus un secret. Alors, comment allons-nous nous en sortir lorsque nous retournerons à la « normalité » ? Ce n'est pas une tâche facile de continuer ses habitudes après des moments difficiles. Pourtant, certaines personnes semblent maîtriser les choses plus facilement que d'autres. La capacité de s'adapter ou de récupérer après l'adversité s'appelle la résilience. La résilience est cruciale pour affronter des moments difficiles. On veut tous pouvoir repartir le plus vite possible, non ?


Alors, en cette période post-Covid19, à quel point êtes-vous résilient?


La résilience est souvent perçue comme « se montrer fort ». Un comportement personnel à qui on peut reprocher de ne pas prêter suffisamment d'attention à ses émotions. La réalité est que la résilience est ancrée dans la personnalité. Cela rend une personne plus résistante qu'une autre. Mais quelles différences de personnalité déterminent cette résilience ?


La Méthode TMA a enquêté là-dessus ! Une étude comparative entre les enquêtes de personnalité et l'analyse des Talents montre que les motivations peuvent être un bon indicateur de résilience. Six moteurs personnels qui influencent la capacité à être résilient sont ressortis de cette recherche :





Tout d’abord, l’estime de soi. C’est la perception d'une personne de sa propre valeur. Il s'agit du jugement global qu'elle porte sur elle-même. Beaucoup de facteurs peuvent influer sur ce jugement, qu’ils soient externes (famille, amis, travail…) ou internes (l’image que l’on se reflète de soi-même). Avoir une bonne estime de soi est important pour être résilient.


Vient ensuite la responsabilité et le leadership. En effet, le leadership permet de valoriser et de motiver les membres de l'équipe, ce qui contribue à l’augmentation des performances de l'équipe et au développement du potentiel des collaborateurs. Une personne a besoin de prendre ses responsabilités après l'adversité et travaille activement pour s'en remettre. Cette compétence facilitante booste donc la résilience.


Ensuite, la sociabilité et le contact. Avoir un entourage positif et qui vous soutient est forcément d'une grande aide lors d’étapes difficiles à passer. Plus tôt nous sommes initiés aux relations sociales, plus tôt nous serons à l’aise dans un groupe ou une communauté.


L’énergie et l’action sont également des facteurs importants de la résilience. S’écouter est important, mais il faudra toujours réagir à un moment donné pour essayer de se relever. La force mentale dépend de ces deux facteurs.


Les personnes résistantes au stress et à la pression ont aussi de grandes chances de se sortir plus facilement d’une situation compliquée et de s’en remettre rapidement. La gestion des émotions n’est pas négligeable dans ce processus.


Pour finir, et contrairement aux idées reçues, le soutien n’est pas une grande force pour les personnes résilientes. En effet, affronter des épreuves nécessitent parfois d’apprendre seul pour pouvoir évoluer et être prêt pour les prochaines.


Pour résumer, si les cinq premiers moteurs indiquent un score élevé, leur degré de résilience sera plus important. Concernant le dernier moteur (le besoin de soutien), c’est plutôt un score faible qui sera lié à un degré de résilience plus élevé.


Attention toutefois, cela ne signifie pas que les personnes plus résilientes sont « meilleures » que d'autres. Ceux qui ont un moins de talent à la résilience en ont plus pour d’autres compétences! (La patience, être réfléchi, impliqué…)


Se comprendre soi-même, ses propres talents, son potentiel et surtout les compétences qui nous donnent ou nous coûtent de l’énergie, nous aident à récupérer bien plus vite après un échec.


Alors, à quel point êtes-vous résilient ? Contactez-nous ici pour en discuter

https://www.methodetma.fr/


161 vues