L’avenir de l’assessment

Le "serious game" ou "jeu sérieux" est un tout nouveau phénomène du monde du recrutement et de la gestion des talents. La rumeur court que dans le futur, les jeux seront déterminants lors du processus de sélection des candidats.

Dans quelle mesure le « serious gaming » peut-il être un atout pour votre organisation ?


L’importance croissante des talents


Par le passé, une procédure de recrutement était axée sur les diplômes. Nous savons aujourd’hui aujourd’hui que le diplôme ne constitue pas un indicateur déterminant de réussite, et que les compétences, les talents et les moteurs jouent un rôle de plus en plus important. Difficile en effet de déterminer à partir d’un simple CV, d’une lettre et d’un entretien de sélection la compatibilité d’une personne avec une fonction. D’où l’intérêt des assessments. L’assessment classique se décline généralement en analyses (des capacités et des talents), un exercice de groupe et/ou un jeu de rôle. Ceci dit, les développements numériques actuels ont permis aux techniques d’assessment d’innover.


La collecte des données : un must


La collecte et les analyses sont de plus en plus souvent mises en œuvre. L’objectif : identifier les indicateurs de réussite. Les données concernant les employés sont particulièrement intéressantes dans le cadre d’un processus de recrutement. Par exemple les étapes de carrière des collaborateurs les plus performants de l’organisation, lesquelles permettent d'établir une carte des comportements, laquelle aide ensuite à déterminer les indicateurs de réussite lors d’assessments de type serious gaming. D’autre part, des jeux peuvent être mis en œuvre dans le cadre de la collecte de données. Le jeu permet aux employés actuels de cartographier leur façon de travailler : il enregistre leurs actions, par exemple la façon de régler les problèmes. C’est ce que l’on appelle l’« employee intelligence ».


Avantages et inconvénients


Un avantage indéniable du jeu est le fait que les candidats sont moins conscients de participer à une procédure de sélection. Cette technique diminue d’autre part la tendance à fournir des réponses « politiquement correctes ». Les jeux de rôle sont simulés et le challenge pour le candidat est plus important. Si le jeu est bien conçu, le candidat relâche sensiblement le contrôle de l’image qu’il souhaite projeter. Le « gaming » peut toutefois constituer une source de stress de par l’aspect compétitif. Du point de vue des coûts, il peut être intéressant pour les grandes organisations de « tester » simultanément divers candidats.


En bref…


Strictement parlant, le serious gaming pourrait constituer un outil d’assessment indépendant et décisif. Ceci dit, la règlementation européenne stipule que lors d’un processus de recrutement, la décision finale doit toujours être prise par une personne physique. Même Google dispose encore d’une commission de recrutement pour la décision finale en termes de recrutement.

À Bruxelles, la discussion est encore ferme. Un des arguments est que les décisions basées sur des analyses de données mènent à de meilleurs résultats que des décisions basées sur un jugement subjectif, puisque les techniques d’analyse permettent de calculer les chances de réussite. Il se peut que cela change dans le futur. Et que dans l’avenir, vous ne sélectionniez vos candidats que sur l’issue d’un simple jeu.

en savoir PLUS
Plus d'informations

Coordonnées:

Méthode TMA France / Groupe Human Mobility

91 Rue du Faubourg Saint-Honoré
75008 Paris

info@methodetma.fr

Tél : +33 (0)1 82 88 67 49

  • YouTube La Méthode TMA
  • LinkedIn Méthode TMA
  • Facebook Méthode TMA
  • Twitter Méthode TMA

© 2019 La Méthode TMA France